Partenaires

Cali Déco Parquet Boulangerie Madalozzo Monblanc Traiteur
 
Marguerite
CIC Saint Jean d'Illac

Liens utiles

Devenez partenaires du FC Martignas Illac

Ils y ├ętaient ! Ils racontent.

Baptiste, Louis et Samuel étaient donc aux premières loges pendant le match France - Serbie. Ils confient leurs impressions à FCMI.fr

Comment avez-vous appris cette bonne nouvelle ?

Baptiste : "Pendant les vacances, cet été. Ce sont mes parents qui m'ont annoncé que je serai porte-drapeaux pour France - Serbie, en septembre"

Samuel : "Moi aussi, j'ai appris ça cet été, je ne me souviens plus trop à quel moment."

Louis : "Au départ, mes parents m'avaient simplement dit cet été que j'avais été sélectionné pour aller voir France - Serbie. Ce n'est qu'à la rentrée qu'ils m'ont dit que j'allais être carrément sur le terrain pour être porte drapeau."

A quoi avez-vous pensé en premier quand on vous a appris que vous auriez ce rôle ?

Baptiste : "Je me suis dit qu'il y allait avoir beaucoup de monde, que le stade serait certainement plein pour ce match."

Samuel : "J'ai d'abord pensé au nouveau stade. Je me suis aussi vu sur le terrain, à côté des joueurs. J'étais vraiment content."

Louis : "Moi j'ai pensé que j'allais être à côté des joueurs. J'ai aussi pensé à tout le public qui allait être présent et à la Marseillaise. Je me souviens surtout du bruit, c'était énorme. En revanche nous étions face à la tribune présidentielle, qui n'était pas complètement remplie et c'était un peu moins impressionnant."

Le match était diffusé à la télévision. Avez-vous eu le trac ?

Samuel : "Oui j'avais peur d'être filmé au mauvais moment et d'avoir une mauvaise tête."

Comment avez-vous été accueillis au stade de Bordeaux ?

Baptiste : "Il y avait deux personnes, Benoît et Nasser pour s'occuper de nous. Ils nous ont fait faire les répétitions. Ils nous ont demandé de sourire le plus possible."

Samuel : "Oui, ils nous ont encadrés, ils nous ont donné des repères sur le terrain. Au début nous devions aller sur le terrain mais ça n'a pas été possible tout de suite et nous avons répété à côté des vestiaires."

Louis : "Ils nous ont expliqué comment tenir le drapeau, comment le déplier et le replier. Nous avons commencé à côté des vestiaires mais ensuite nous avons pu aller sur le terrain pour prendre des repères. Il fallait par exemple que les drapeaux soient bien tendus et nous devions être bien positionnés"

Samuel : "Oui, il fallait que ceux de derrière tiennent le drapeau bien haut mais il y avait une façon de le tenir pour ne pas avoir mal aux bras au bout de quelques minutes."

Baptiste : "Heureusement qu'ils nous avaient donné des repères, sinon, ça aurait été difficile de se placer. Je ne sais pas comment nous aurions fait, sinon. Il fallait vraiment faire attention à ne pas être trop penchés par exemple"

Samuel : "Nous avions des K-ways pour répéter sur le terrain. Ils nous ont ensuite donné les survètements, que nous avons pu garder."

Avez-vous pu approcher les joueurs ?

Louis : "Non, nous étions dans notre vestiaire, puis en répétition. Après, ils étaient dans leur match et nous ne devions pas les déranger."

Pour finir, si vous deviez résumer cette soirée en un seul mot ?

Baptiste : "Magnifique"

Samuel : "Parfait"

Louis : "Exceptionnel"