Partenaires

CIC Saint Jean d'Illac Cali Déco Parquet Monblanc Traiteur Boulangerie Madalozzo
 
Marguerite

Liens utiles

Devenez partenaires du FC Martignas Illac

Jean-Noël CHANTURIER, Qui es-tu ?

Interview Jean-Noël CHANTURIER

Éducateur U 11

En ce mardi soir hivernal du 10 Février 2020, l’ARIÉ….JOIE procédait sur les installations de Cassin à Martignas sur Jalle, à sa 12° interview d’un dirigeant du F.C.Martignas/St Jean d’Illac.

Jean-Noël CHANTURIER à la tête de ses U 11, entouré des autres éducateurs de la catégorie, sera l’invité l’honneur de la soirée.

J’ai le plaisir de vous présenter un fidèle depuis plus de 30 ans aux couleurs Bleu et Jaune, l’Éducateur le plus diplômé du club passé par le centre de formation des Girondins de Bordeaux.



 

Au menu ce soir pour l’équipe A, un programme développé tout au long du mois :

 

-      Réaction à la perte du ballon

 

-      Empêcher l’adversaire de s’organiser

 

-      Cadrer le porteur du ballon et assurer une couverture

 

-      Reformer le bloc équipe

 

Le tout avec pour fil rouge sur les séances depuis janvier, la « Prise d’Information».

 



 

1)       Jean Noël CHANTURIER, Qui es-tu et d’où viens-tu ?


 

J’ai 55 ans, je suis marié et je suis le père de Mathieu, le Responsable Sportif du Club que tu as déjà interviewé et avec qui tu étais Dimanche dernier pour le match contre Le Boucau.

 

Je réside à Martignas depuis 27 ans et j’occupe les fonctions de Responsable Sportif à la Mairie depuis 1987.

 

 

 

L’année de mes 18 ans, j’ai joué à St Médard en Jalles, en Division 3, l’ex CFA actuellement National 2.

 

C’est au cours de cette année-là que Didier COUÉCOU, le Directeur Sportif des Girondins de Bordeaux, sous l’ère du Président Claude BEZ, m’a remarqué et m’a fait signer un contrat de stagiaire PRO. Après 3 saisons enrichissantes aux Girondins, avec mes coéquipiers Bixente LIZZARAZU et Alain ROCHE entr’autres, il m’a fallu choisir entre débuter une carrière professionnelle dans un club de Ligue 2, avec un contrat d’une durée d’un an seulement, ou bien changer d’orientation.

 

 

 

Parmi les nombreuses propositions que j’ai reçues, celle du club de Martignas et son projet sportif, associée à un emploi à la ville, m’a tout de suite attiré. Le club jouait au niveau Départemental et heureusement nous sommes montés 4 saisons d’affilées, jusqu’en DHR, la Régional 2 d’aujourd’hui.

 

 

 

Chaque saison nous avons mené de longues campagnes en Coupe de France, 5°, 6° et 7° tour régulièrement. Les tribunes de Cassin étaient pleines à craquer lorsque l’on a reçu le FC Pau ou Sète, clubs de National. Et en même temps on brillait en Coupe d’Aquitaine avec des rencontres historiques, notamment contre Mt de Marsan, National 2, à domicile, que nous avons battu 4 à 2 en ¼ de finale.

 

C’était en 1992 où en finale on a pulvérisé St Émilion 6 à 1 et remporté la Coupe d’Aquitaine. Du coup Martignas a son nom gravé sur la Coupe. En terme de niveau c’est le plus petit club ayant gagné dans l’histoire de cette compétition.

 

 


 

2)  Jean Noël quand j’ai interviewé ton fils Mathieu en octobre dernier, il m’a dit que tu étais l’Éducateur le plus diplômé du club, peux-tu me parler de ton parcours sportif.

 

Dès mon arrivée au club de Martignas en 1987, je n’ai pas seulement été joueur, j’ai aussi occupé des fonctions d’Éducateur. La Mairie me mettait à disposition du club les mercredis après-midi et les samedis je m’occupais bénévolement des U7. Lorsque mon fils a pris sa première licence je me suis occupé de sa catégorie, et j’ai entraîné sa génération jusqu’aux U14. J’ai passé mes diplômes et je suis titulaire du Brevet d’Entraineur de Foot (BEF) qui m’offre la possibilité d’entraîner des équipes Seniors jusqu’en Régional 1 et des équipes U17 et U19 Nationaux.

 

J’ai été joueur en seniors A jusqu’en 1993, puis entraineur-joueur des seniors A de 1994 à 1996.

 

Ensuite en 2008 le club de Mérignac (SAM) a proposé à mon fils de jouer à un meilleur niveau, je l’ai donc accompagné pendant 4 saisons, 3 fois par  semaine, ce qui m’a obligé d’arrêter de coacher, bien qu’au SAM j’effectuais quelques piges lorsque des éducateurs étaient absents aux entrainements.

 

Lorsque Mathieu a obtenu son permis de conduire, je suis vite revenu au club et j’ai repris les U13, la génération 2001/2002 avec une montée en Régional dès la 1ière saison. La dernière équipe de cette catégorie d’âge à avoir joué en Régional était celle de Mathieu (les 1994/1995) que j’avais entrainé 7 ans auparavant, puis comme Adjoint de Mathieu avec les U14 Régional1 et les U 15 Régional 2 (Champions d’Aquitaine), ce sont les joueurs U18 de cette saison qui jouent en Régional 1.

 


 

3) Quel est ton rôle au sein du club aujourd’hui ?

 

 

 

Depuis quelques saisons je suis membre du Bureau du club où je gère certains dossiers administratifs, excepté ceux dont notre trésorière Nathalie et notre secrétaire Pierre ont la charge. Je m’occupe notamment des demandes d’aide à l’emploi pour notre Responsable Sportif auprès du CD 33 et de la FFF (FAFA), des labels jeunes, séniors et Futsal.

 

 

 

Jusqu’à la saison dernière je gérais le site informatique du club. Cette saison je me suis retiré car je savais qu’un travail de qualité allait être effectué par Thierry ADAM et grâce à ton arrivée pour les reportages de match et celle de Raoul COLOMBEL, l’Educateur des U13 B, en parcours de formation, à qui on a confié la gestion de la nouvelle page Facebook

 

 

 

-      Au sujet du site Jean-Noël, où en est la création du nouveau site que vous deviez confier à un professionnel de l’informatique ?

 

 

 

-      Pour l’instant le dossier n’est pas finalisé, mais nous espérons qu’il soit opérationnel avant la fin de saison.

 

 

 

Je suis aussi à l’origine de la création d’une catégorie Futsal Loisirs, voilà 6 ans, les dimanches matin à la salle B. Céret de Martignas. Depuis le début de cette année on a obtenu un 2° créneau pour les dimanches à 18 h.

 

4) Tu es aussi Educateur de la catégorie U 11

 

Oui Mathieu en avait marre de m’avoir sur son dos,  et m’a demandé de m’occuper des U11. Je gère l’équipe A qui, après les 2 phases de Brassage est toujours classée au meilleur niveau de Gironde. Nous étions dans le secteur Bassin (Arlac, Cestas, Pessac, Lège, Arcachon…) et après avoir demandé à changer, nous sommes actuellement dans un secteur plus étendu de la Gironde (Ambarès, Léognan, Bassens, Bouliac et Soulac), nous jouons  le samedi matin. D’autres adversaires nous attendent pour la prochaine et dernière phase après les vacances scolaires de février.

 

Nous avons 48 licenciés organisés en 3 ou 4 groupes aux entraînements, ce soir on avait plus de 30 participants.

 

La génération actuelle est plus compliquée à gérer que celle de Mathieu, il y a 15 ans d’écart et c’est la génération « écrans », la plupart des enfants ont des problèmes de concentration.

 

 

 

Nous avons réussi à constituer un staff technique conséquent, composé d’éducateurs expérimentés et diplômés, complété par des parents occupant des fonctions de dirigeant depuis plusieurs années.

 

Tout à l’heure étaient présents, Jean-François RICO, Régis HUBERT, Joaquim COSTA, Stéphane DREUX, Nathan CABROL et Christophe PERROTEAU.

 



 

5) J’ai participé le 15 Janvier, en ta compagnie au lancement de l’Album du club.

 

 

 

Oui Guy, cette année nous avons voulu faire plaisir à tous les licenciés du club en leur offrant un album souvenir, style « Panini », le premier dans l’histoire du club.

 

Nous avons pris le temps d’une année pour bien le préparer, il a fallu trouver des partenaires financiers, puis faire les séances de photos pour les 450 licenciés, et juste pour la galette des rois on était prêt !

 

 

 

-      Et alors comment marche la vente des vignettes ?

 

-      Super bien, on a déjà écoulé 3 000 pochettes, on en a fait retirer 1 000 et ça continue à bien se vendre au club mais aussi chez les commerçants. J’ai organisé pour les U 11 une soirée crêpes, mardi 11 février et les échanges ont fonctionné bon train.

 

Il faudrait que tous les éducateurs de chaque catégorie organisent au moins une soirée de ce type pour que les échanges soient encore plus efficaces.

 

Financièrement notre dossier était bien équilibré, et on devrait faire un peu de bénéfice, super pour un premier essai !

 

 

 

6) Avant ma dernière question aurais-tu autre chose à rajouter ?

 

 

 

J’ai hésité à en parler lorsque j’ai préparé mon entretien pour répondre au mieux à tes questions mais je voulais te dire que j’ai eu une interruption de 5 ans au FCMI de 1997 à 2002. Après une grave blessure à la cheville en 1996 au cours d’un match, j’ai dû arrêter de jouer mais aussi d’entraîner à Martignas.

 

Mon oncle qui prenait la Présidence du club de Vendays-Montalivet, mon village natal, m’a proposé de venir coacher l’équipe Seniors A qui descendait en régional 3.

 

 

 

Et me voilà donc parti pendant 5 saisons dans ce club familial, où j’avais des membres de la famille dirigeants, oncle et père, et joueurs, 1 frère et 2 cousins germains, pour améliorer leur position dans la hiérarchie régionale. En plus, cerise sur le gâteau, 2 ans après ma blessure j’ai pu rejouer, à 35 ans et aider le club à remonter en Régional 2.

 

Cela nécessitait une bonne organisation familiale vu la distance,80 kms aller. Je me déplaçais seulement pour un entrainement celui du vendredi et pour l’autre avec l’aide de la municipalité de Martignas, j’organisais le mardi soir, sur l’ancien terrain de football du stade F. Guillemet, les séances d’entraînements avec une dizaine de  joueurs Médocains, étudiants ou travaillants sur la métropole Bordelaise. 

 

 

 

Je suis revenu à Martignas en 2002 à 38 ans pour faire entraineur-joueur des seniors B et m’occuper en même temps de la génération de Mathieu, joueurs nés en 1994, puis tirer ma révérence définitivement avec la catégorie seniors en 2006 à 42 ans comme entraineur-joueur des seniors C.

 

 En 2016/2017 j’ai occupé le poste de Responsable Technique des Jeunes (RTJ).

 

 Voilà maintenant tu sais presque tout Guy. Je trouve que je me suis beaucoup livré et je n’aime pas du tout parler de moi.

 

7)  Pour la dernière question classique, Jean-Noël as-tu d’autres passions dans la vie, autres que la famille et le foot ?

 

 

J’aime faire des promenades au milieu de la nature avec mon épouse et notre chien. Je fais aussi un peu de VTT. J’aime aussi me balader en forêt et cueillir quelques champignons, j’en laisse pour les animaux !

 

Je suis passionné par le dessin au crayon à papier uniquement, mais pas très doué pour les portraits, je fais plutôt de la bande dessinée, des animaux et des paysages.

 

J’aime la musique des années 80, pas seulement les tubes diffusés en boucle sur toutes les radios FM, mais aussi Supertramp, U2, Dire Straits, Mike Oldfield, Pat Benatar, etc…

 

J’aime  la lecture (mon épouse va rire), mais je ne prends pas le temps, sauf que lorsque je commence un Marc LÉVY ou un Gilles LEGARDINIER je ne m’arrête qu’à la fin du livre.

  

J’ai appris que tu étais aussi auteur alors peut-être bientôt un livre de Guy l’ARIÉ…..JOIE

 

-      Alors là ce sera avec grand plaisir, je suis en train de boucler mon 3° tome sur mon enfance en Ariège dans les années 60.

  

Pour conclure Guy je dirai que je suis fier de mon parcours au sein du club car j’y suis resté fidèle depuis 33 ans, mais surtout fier du travail accompli depuis les 6 dernières saisons au niveau des jeunes, car nous avons chaque saison entre 3 et 4 équipes de jeunes, évoluant au niveau Régional.

 

J’avais tendance à dire que le FCMI n’avait pas de réputation, ni bonne ni mauvaise, mais aujourd’hui le club commence à se faire une bonne réputation.

  

Merci Guy et Bonne fin de saison à tous

 

Merci à toi Jean-Noël pour t’être prêté à ce jeu des questions-réponses dont je sais qu’il n’était pas évident pour toi l’homme réservé qui ne tient pas à se mettre en avant. Ce fut pour moi un réel plaisir de t’entendre, tu avais bien préparé ton sujet et tu as été excellent.

 

Nicolas Boileau, l’homme de Lettres du Grand Siècle, sous Louis XIV, disait :

 

Ce que l'on conçoit bien s’énonce clairement,

 

Et les mots pour le dire arrivent aisément.

 

Après avoir potassé ton écrit, tu as réussi brillamment ton oral et j’ai été enchanté d’échanger sur nos expériences communes. Merci et que la dernière partie de la saison t’apporte plein de satisfactions.

 

Guy PUJOL dit l’ARIÉ…..JOIE